Running : comment s’y mettre ou s’y remettre – Partie 1

Les beaux jours sont là et vous avez envie de faire du sport à nouveau, pour éliminer les kilos accumulés pendant l’hiver. Le running est l’une des disciplines les plus économiques et les plus pratiques même pour des débutants. Voici quelques conseils pour y mettre.

Quelques a priori sur le running

« J’aime pas courir », « c’est pas pour moi », « je n’ai pas d’endurance », « je ne suis pas sportif » sont des phrases que j’ai moi-même prononcées avant et déjà entendues à maintes reprises.

Sincèrement, au début courir peut devenir lassant, monotone et frustrant parce qu’on n’arrive pas à courir plus de 5 minutes sans s’arrêter. Je courais au collège et au lycée en cours d’EPS mais je n’y trouvais aucun plaisir, ni aucune satisfaction. C’est en m’y mettant sérieusement des années plus tard, que j’ai commencé à apprécier ce sport, accessible à tous. Voici ce qui m’a aidée à me mettre et me remettre au running :

 

Commencer le running avec un partenaire

Le fait de courir entre amis stimule et motive, c’est indéniable. Mais il faut choisir une partenaire qui a le même niveau que vous, une amie, un frère, une sœur, un conjoint. S’il court plus vite que vous, vous allez être découragée et si au contraire il court trop lentement, c’est lui qui sera découragé.

Au début cela vous aidera d’être accompagnée, mais ensuite prenez l’initiative de courir seule de temps en temps. Car si vous êtes toujours habituée à courir avec quelqu’un, le jour où votre partenaire sera indisponible ou pas motivé, vous ne compterez pas sur lui et pourrez continuer votre progression seule.

Avoir du bon matériel

Il est vrai que le running est un sport économique, mais il faut quand même bien s’équiper. Bien sûr, il vous faut de bonnes baskets adaptées à votre foulée, solides, confortables et jolies si possible. Les baskets s’affichent avec des couleurs vives, fluos, brillantes, métallisées ou encore avec des imprimés. Je vous conseille de prendre une taille au-dessus de votre pointure habituelle. Vous n’aurez aucun mal à trouver une paire de chaussures girly et vous aurez envie de les étrenner.

Ensuite, n’hésitez pas à acheter des t-shirts, des leggings, corsaires ou shorts adaptés au jogging. Une fois essayés, vous ne pourrez plus vous en passer. Les vêtements pour le running sont respirants, confortables, moulants (en général) et adaptés aux conditions météorologiques (chaleur et froid). Je vous conseille d’avoir 2 hauts pour l’été, 2 hauts pour l’hiver, 1 short, 1 corsaire, 1 legging long et une veste pour l’hiver. Achetez vos vêtements dans un magasin spécialisé. Et par pitié ne courez pas en pull et en vieux t-shirt !

Autre point très important : le soutien-gorge. Avez-vous déjà couru avec un soutien-gorge basique ? C’est une horreur et c’est très désagréable. Ca fait mal, ça bouge et c’est pas du tout esthétique, de surcroît. Donc investissez dans un soutien-gorge ou une brassière adaptés aux activités sportives. Votre poitrine vous remerciera.

Variez les plaisirs

De temps en temps, n’hésitez pas à changer de parcours pour rompre avec la monotonie. Si certains apprécient de courir en musique pour les booster, pour ma part, je préfère courir sans musique pour pouvoir être plus attentive à la circulation, et réfléchir. Et oui on peut courir et réfléchir, ce n’est pas incompatible.

S’il est vrai qu’il est bien de faire le même parcours régulièrement, pour vérifier son évolution, je vous conseille de changer vos habitudes de course parfois, en allant dans un lieu différent, au bord de la mer, dans un parc, à la montagne…

Une autre façon de varier les plaisirs est d’essayer de courir différemment. Comment courir différemment, me direz-vous ? Je vous propose d’essayer le running intervallé. Cela consiste en des séances mixtes de course modérée ou très lente, suivie de sprints ou courses très rapides.

Je partage ce modèle de running intervallé que j’ai trouvé sur le net, et que je vais m’empresser de tester. Lien vers le programme d’entraînement

Découvrez la suite de mes conseils pour adopter et aimer la course à pied dans l’article Running – Partie 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *